Accueil
j'aime écrire
j'aime flâner
j'aime défumer
j'aime prendre du recul, relativiser
j'aime me reposer
j'aime créer
j'aime la famille, les amis
J'aime les virtuelles échappées
J'aime l'avenir
J'aime naviguer sur le web
J'aime les lieux poétiques
J'aime idéaliser
J'aime mon site !
Livre d'or et Sites amis
J'aime prendre du recul, relativiser


horloge parlante

 

 

 

...Un jour je découvris au hasard du dictionnaire ce joli mot : banian

Il m'inspira un poème et peu à peu je pris l'habitude de faire mon possible pour toujours relativiser et positiver.

Quarante années auparavant, toute petite fille,  j'avais déjà compris qu'en ne répondant pas aux taquineries et autres provocations de mon cousin, elles perdraient à ses yeux tout intérêt et il me laisserait plus vite tranquille...

Il ne s'agissait alors que de gamineries mais il me semble que j'avais saisi quelque chose avant les autres...

Que de chemin parcouru depuis ... mais la route demeure longue et sinueuse jusqu'aux ultimes rivages paisibles où le silence - comblé et consentant -rejoint  l'oubli....

 

 

d'après  l'encyclopédie wikipedia :

Le yin et le yang sont deux catégories complémentaires que l'on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l'univers. Cette notion de complémentarité est importante, d'autant plus que la pensée occidentale pense plus volontiers le dualisme sous forme d'opposition que de complémentarité. Dans la cosmologie chinoise, ce sont les deux entités qui suivent le souffle originel qi à l'œuvre dans toutes choses.

Par exemple :

le  yin est associé à la Lune qui représente la part féminime de la nature ;

le  yàng est associé au Soleil qui représente la part masculine de la nature.

Selon le Shuowen jiezi  (dictionnaire de la dynastie Han ) le sens de yin est : « sombre, [comme] le sud de l'eau ou le nord de la montagne »  ; celui de yang est « forte brillance » .

Le symbole yin-yang, appelé en Chine « poissons yin et yang » représente le Tao résultant de la dynamique de ces deux principes, l'unité au-delà du dualisme.

 

 

 

 

« Oppressions. »



Peut-être n’est-il pas nécessaire de posséder tout un tas de belles choses.


Le Sage dit :

« Satisfais -toi de chaque nouveau jour car si tu ne possèdes rien 

tu possèdes la vie. »


Ainsi le souffle de ta force,

Même quand certains matins te voient fatigué,

Apaisera la langueur monotone

Et te soulagera du poids des années.


Alors fais attention à toi-même,

Prends le temps d’être et de demeurer,

Ne te pose pas trop de questions, l’amour te regarde !


Que son tendre murmure te régénère et te rassure,

Que les vapeurs de l’existence t’apprennent à tranquilliser le présent.


Pour toi je sème ici mille éphémères beautés :

Le Sage affirme qu’elles illuminent la pensée.

 

             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2010